Cruel to be kind Cruel to be kind Cruel to be kind Cruel to be kind Cruel to be kind Cruel to be kind Réalisé par Collectif Intro - Agence de communication

“Blackstar”. New David Bowie album on his 69th birthday. Produced with Tony Visconti. I’ve written a lot about it elsewhere. Don’t feel like talking another lot about it though. Not today. Everybody will. It’s OK. It’s alright. I’d rather listen to it. Time and again.

Le lancement, ce jour (7 janvier 2016), de la première tournée américaine (avec un passage par Toronto) de Holy Holy, me donne l’occasion de mettre un coup de projecteur (depuis mon phare de Sanvic) sur Tony Visconti et ses amis. Beaucoup d’amateurs de la musique de David Bowie le savent déjà, Holy Holy est un groupe que le bassiste-producteur de “The Man Who Sold The World” a monté avec Woody Woodmansey, le batteur original des Spiders From Mars.

On ne peut rien y faire. Les rockers, même les plus coriaces, finissent par lâcher prise. Comme par malheur, nos préférés tombent comme des mouches. CTBK ne les recensera pas tous, mais ne peut pas omettre de signaler que Lemmy Kilmister, de Motörhead pour faire court, s’en est allé entre les deux réveillons de 2015.

Chaque décembre, sur Cruel To Be Kind, je mettrai un coup de phare sur un de mes disques de Noël préférés. Parce que j’en ai parlé avec mon ami Alain de la Mata à notre récent retour de New York, c’est “One More Drifter In The Snow” de Aimee Mann qui inaugure cette série...

A en croire les grands anciens, témoins du rock lorsqu’il battait son plein — journalistes, managers, groupies, roadies – dont les plus courageux ont écrit et publié un livre de souvenirs, c’est backstage, après les concerts, que tout se passait autrefois. A l’époque des grands excès, des dérapages incontrôlés, des soupières de coke et des femmes qui n’avaient pas plus froid aux yeux qu’ailleurs, c’était the place to be.

Pages

AFAP
STARDUST
WOTE
DBOLC
GARSON
Music D
Branchés